Le Rassemblement des citoyens et citoyennes de Montréal - RCM - 40 ans plus tard
vous etes ici : Accueil » Hommage à Jean Doré » L’apport de Jean Doré dans la lutte contre l’itinérance

L’apport de Jean Doré dans la lutte contre l’itinérance

Pierre Gaudreau Coordonnateur du RAPSIM

C 0 messages


Lettre publiée dans Le Devoir 19 juin 2015

C’est avec une grande reconnaissance qu’a été soulignée la contribution du maire et du citoyen Jean Doré à la question des sans-abri à l’occasion des 3es états généraux de l’itinérance au Québec tenus cette semaine.

Comme maire, dès son entrée en fonction début 1987, année internationale du logement des sans-abri, il a formé un comité composé de gens du milieu qui produit un rapport, en moins de 100 jours, « Vers une politique municipale des sans-abri ».

En matière de logement, il s’en est suivi une action majeure quant à la salubrité des maisons de chambres et à la socialisation de 400 de ces chambres, identifiées comme un rempart contre la rue et une bouée pour s’en sortir. Le rapport a aussi proposé la création d’un centre de référence, qui a pris la forme de Dernier Recours, rue Sanguinet au coeur de la rue.

Après sa défaite, Jean Doré a continué à s’impliquer en devenant président de la Fondation des Auberges du coeur. Il a ainsi grandement contribué à faire reconnaître ces ressources d’hébergement pour jeunes en difficulté.

Dans les dernières années, j’ai eu la chance de continuer à échanger avec ce citoyen du centre-ville, qui se désolait de l’accroissement de l’itinérance, notamment avec l’arrivée de nouveaux visages, ceux d’autochtones, dans la rue. […]

Abonnez-vous à l'infolettre

* information obligatoire

Rechercher

Le comité 40e anniversaire du RCM est une initiative spontanée d'anciens membres